La fin de vie

À la fin de la vie d’un proche, nous éprouvons le besoin de nommer les extrémités lâches et de rétablir les connexions.

 

Je me joins à vous dans ce chemin et apporte un soutien à la famille ou à chaque individu séparément. Ma base est la neutralité et la sérénité.

 

Nous essayons de créer de nouvelles connections. Parfois par la conversation, parfois par d’autres formes de proximité. Si la parole est devenue trop difficile ou trop douloureuse, il y a d’autres façons d’être ensemble dans la sérénité et la connectivité.

 

J’ai moi-même vécu cette expérience enrichissante dans les derniers mois de la vie de ma mère. Grâce à la nouvelle proximité qui s’est établie au cours de cette période, j’ai découvert en elle une femme comme je ne l'avais pas connue. Sans beaucoup de mots, des moments bienfaisants se sont crées pour nous deux. Dans ces rencontres je me sentie profondément proche de ma mère. Pour la première fois, nous étions mère et fille.